Saphyr Les choses les plus belles se forment dans les obscures profondeurs souterraines lorsque le fer et le titane se cristallisent pour que naisse la gemme. Saphyr a germé de la volonté primordiale d'extirper la harpe du milieu classique et traditionnel dans lesquels elle est habituellement cloîtrée pour en faire un réel instrument de rock. La harpe n'est donc plus ici l'instrument central autour duquel tout s'articule mais participe au groupe au même titre que les autres. De sa pioche le mineur creuse la roche et lorsqu'il tombe sur la pierre limpide, une étoile brille dans son regard. De la pierre brute, le tailleur saura extraire les plus beaux joyaux. C'est la batterie, qui la première, fut incorporée à l'étrange mélange qui se préparait, donnant déjà au groupe en fermentation un son rock original. Avec l'arrivée de la basse, de la guitare et du synthé le son rock c'est affirmé pour donner ce qu'il est aujourd'hui. Un groupe peu commun faisant varier ses sonorités à l'extrême et vitriolant celles-ci de textes insolites, parfois noirs.
Curtain Curtain est formé en 1995 par une bande de copains étudiants en droit. Emmanuel Burget (guitare et chant), François Péronet (basse), Dominique Jean (claviers), Gilles Mahé (batterie) sont essentiellement influencés par des groupes des années 80, notamment The Chameleons et The Cure. Pourtant, dès les premiers titres, publiés sur la cassette Bloody Evening (1996), autoproduite et distribuée par la Cave aux Crapauds, la parenté avec la scène touching-pop est évidente. En huit titres incisifs, mélodieux et romantiques, Curtain pose les bases de son art : une cold-wave rythmée, plus rock que pop, classique mais envoûtante, et surtout parfaitement maîtrisée. La deuxième production viendra l'année suivante : When The Rain Starts To Fallsort en 1997, en cassette uniquement, toujours autoproduite et distribuée par la Cave aux Crapauds. Ce nouvel album sept titres s'avère plus abouti, plus maîtrisé et contient des titres vraiment brillants, dont Malediction qui sera repris trois ans plus tard sur leur troisième album... les membres de Curtain sympathisent avec Alain Grandière et Carla Picchiantano de Speaking Silence. En septembre 1999, le groupe entre en studio pour enregistrer son nouvel album, qui sera le premier à être connu du public cold-wave. Enregistré par Alain Grandière et Gilles Boyer, No Flowers By Request sort au tout début de lannée 2000, en CD et sous une couverture noir et blanc montrant une jeune fille (en l'occurrence la compagne du chanteur) en train de se regarder dans une glace (Facing The Mirror). L'album jouit dune grande promotion pour une autoproduction et sera souvent chroniqué non seulement dans la presse spécialisée mais aussi dans des fanzines et sur des sites web. Vendu à travers les réseaux FNAC en dépôt-vente, No Flowers By Request s'écoulera à plus dun millier d'exemplaires, ce qui est exceptionnel pour une simple autoproduction.