Emilie Proulx folk indie slowcore En un quart de siècle, Émilie Proulx a été bassiste, horticultrice et aura probablement déménagé quatorze fois, de la campagne à la ville et vice-versa... Mais c'est un quart de siècle où elle a surtout écouté beaucoup (beaucoup) de musique : en boucle Joni Mitchell, Cat Power, Joseph Arthur, Pink Floyd et Radiohead. Jusqu'à avoir envie d'en écrire. En 2004, elle commence donc à empiler les guitares et les voix dans son studio-bunker, à former des chansons lentes et réflectives, quelque part entre post-rock et folk. En 2006, histoire de transposer en spectacle ce qu'elle fabrique en solitaire, elle rassemble des amis musiciens et donne ses premiers spectacles à Montréal. Au même moment, l'exploration musicale suit son cours, pour prendre la forme en 2007 d'une première parution sur étiquette La Confiserie, un EP de 5 chansons où découvrir l'univers d'Émilie : Dans une ville, endormie. Les mois qui suivent donnent lieu à plusieurs spectacles, à une deuxième position aux Francouvertes et à la création d'un album complet, paru en mars 2009 : La lenteur alentour.
Jean Leloup rock indie Né à Québec en 61, Jean Leclerc, alias Jean Leloup, est banni en 64 par ses camarades de garderie pour affront à la culture canadienne-française, et est condamné à vivre en exil en Afrique. De retour au Canada, pris de dépression dans le gris nordique, il découvre l'Art. En 78, il décide de devenir peintre, puis écrivain. C'est après avoir vu une photo de Jim Morrison qu'il se décide pour la chanson. Jean « Leloup » est né, chanteur rebelle du Québec, portant haut de forme et bottes pointues, costards classe seventies. De 1986 à 2003, Leloup est consacré ! Adulé ! Aimé, détesté ! Écouté ! Cité ! Après treize ans de succès, les médias sont informés que le personnage Leloup mourra symboliquement à la fin de sa tournée en brûlant sa guitare préférée et en l'envoyant disparaître le long de la rivière Yamaska, sur un radeau de fortune. Leloup est mort. Le 6 octobre 2005, grave insulte à la littérature, Leclerc publie le roman Noir destin que le mien. Les doigts du Dead tremblent. Quelque temps plus tard, Mexico, l'album parfait du Dead, est enfin achevé. Leloup est mort. Vive le Dead. Jean Leclerc fait ressusciter son alter ego Jean Leloup en 2008 le temps d'un concert à Québec et nous revient en force ce printemps avec l'album « Mille excuses Milady » en avril 2009.
Indiepoprock.net Webzine d'actualité spécialisé sur le rock indé, avec des actualités quotidiennes, des chroniques de disques, de concerts, festivals, mais aussi des concours, des interviews, et une rubrique artistes autoproduits.
Odyssey indie pop rock Habituellement classé dans les catégories Pop Rock ou Indie Rock, le groupe propose des compositions originales, toujours très mélodiques, alternant phases calmes et mélancoliques avec des parties rythmées et joyeusement dynamiques. Les paroles des chansons, en anglais uniquement, couvrent des univers intimistes, parlent des rapports humains, des relations amoureuses et du monde d'aujourd'hui. Odyssey possède un répertoire de compositions personnelles pouvant dépasser une heure trente de prestation avec possibilité d'étendre par des reprises (Muse, Coldplay, the Strokes, ...) lors des concerts. Les chansons d'Odyssey plaisent à un public très large, transcendant les générations et les classes sociales. Les mélodies et les orchestrations possèdent une réelle personnalité, ne montrent pas d'influence directe avec les groupes références des musiciens. Odyssey se produit sur scène avec humilité, la qualité de la prestation étant préférée au show et touche par le charisme du chanteur ainsi que par l'émotion transmise par sa voix passant du registre tendre à une rage contenue et énergique.